logo MamytwinkRéseau Mamytwink logo MamytwinkMamytwink.com logo Hearthstone-DecksHearthstone-Decks.com logo HeroesHeroes-Stratégie.com logo Overwatch WorldOverwatch-World.com
83

Warcraft : le commencement, l'avis de Zecharia

Le 25 mai 2016 à 16:41, par
L'avis de Zecharia sur le film Warcraft

Hier, avec Mamytwink, Melody et François, nous avons eu la chance de nous rendre au Grand Rex à Paris pour assister à l'avant-première mondiale du film Warcraft. Après avoir rencontré de nombreux fans et partagé notre appréhension, nous avons pu visionner ce film d'un peu plus de 2h pour la première fois.

Cet article contient des spoilers qui sont masqués. Vous pouvez ainsi le lire sans vous gâcher l'intrigue du film. Avez-vous été voir Warcraft : le commencement ? N'hésitez pas à nous donner vos impressions et vos attentes sur le film dans les commentaires.

Synopsis

Tout se passe longtemps avant World of Warcraft. Les Orcs sont un peuple clanique qui vit sur Draenor, un monde parallèle en proie à une terrible malédiction : le Fel. Le Fel est le méchant principal du film. Il s'agit de la magie démoniaque, qui donne et retire la vie, détruit et corromp tout sur son passage. Le chef des Orcs Gul'dan en est imprégné. Le Fel a envahi tous les clans Orcs, sauf les Loup-de-givre menés par Durotan et Orgrim Marteau-du-destin.

Le plan de Gul'dan est d'ouvrir un immense portail vers un autre monde pour le conquérir. Ce monde se nomme Azeroth. Quel est le véritable but de Gul'dan ? On ne le sait pas. Qui sont ses véritables maîtres ? On ne sait pas. Alors que Gul'Dan semble déterminé à semer la destruction, Durotan voit en ce nouveau monde une opportunité de fonder un nouveau foyer pour les siens.

Les Orcs, assoiffés de sang, débarquent sur Azeroth, un monde verdoyant dans lequel les humains du royaume de Hurlevent vivent en paix. Ces derniers découvrent des guerriers d'un autre monde et un grand conflit s'engage alors...

Durotan cherche un nouveau foyer pour son clan

"Durotan cherche un nouveau foyer pour son clan"

Respect de l'univers

Le moins qu'on puisse dire, c'est que Duncan Jones, le réalisateur du film, a le sens du détail. Tout est fait pour que les joueurs de Warcraft se sentent à l'aise. Hurlevent est reproduite à l'identique et on se sent tout de suite transporté. La taverne de la fierté du Lion est elle aussi magnifiquement retranscrite et on ne peux vraiment pas reprocher grand chose au décor.

« Le fan service est très présent et cela se ressent. De nombreux clins d'oeil sont faits aux joueurs. »

Seul bémol : Karazhan. Dans WoW, Karazhan est une grande tour sinistre s'élevant entre les montages. Dans le film, on a l'impression que Karazhan est un immense complexe. Passé ce petit détail, l'intérieur du bâtiment est fidèle, on reconnait la grande bibliothèque et les héros sont accueillis par Moroes, le célèbre majordome.

Le fan service est très présent et cela se ressent. De nombreux clins d'oeil sont faits aux joueurs. On retrouve un murloc par-ci et la scène du sheep marquera sans doute l'esprit des joueurs. Globalement, j'ai beaucoup apprécié ces petites attentions qui ne nuisent absolument pas au film et qui montrent que Duncan Jones aime Azeroth et son univers.

Les moindres détails ont été soignés pour reproduire fidèlement Azeroth

"Les moindres détails ont été soignés pour reproduire fidèlement Azeroth"

Incohérences par rapport au lore

Spoilers (Déplier)

Passons à présent à l'histoire raconté dans le film. Ne nous le cachons pas, le scénario comporte quelques fantaisies qui hérisseront le poil des connaisseurs du lore.

Tout d'abord, Grommash est présent. Discrètement, mais il est là alors qu'il devrait être en Draenor. Ensuite, l'assassinat du roi ne se passe pas du tout comme prévu et la fin de l'histoire part quelque peu en queue de poisson. De même, Dalaran est déjà une ville flottante, fait étrange puisque normalement le Kirin Tor ne décide de faire s'envoler la cité qu'après la terrible attaque des morts-vivants, des années après le film.

Dalaran ne devrait pas flotter dans les cieux d'Azeroth

"Dalaran ne devrait pas flotter dans les cieux d'Azeroth"

La mise en scène de la mort de Medivh diffère également beaucoup des récits que nous connaissions. En effet, dans le livre, le gardien se fait attaquer par une troupe menée par Lothar, Khadgar et Garona. Il lance une terrible malédiction à Khadgar ce qui a pour effet de le rendre vieux, mais Khadgar plante une lame dans le coeur de Medivh qui se fait ensuite décapiter par Lothar.

Dans le film, lors de sa mort Medivh redirige la porte des ténèbres vers Hurlevent, ce qui permet à une bonne partie des humains d'échapper aux Orcs. Ainsi, la capitale humaine n'est jamais inquiétée par la Horde, alors qu'elle est censée être détruite. Aïe, j'ai mal à mon petit coeur de rôliste.

Malgré ces libertés scénaristiques, on retombe miraculeusement sur nos pieds. Les personnages qui doivent mourrir meurent et ceux qui doivent vivre vivent. La porte des ténèbres est fermée et la première invasion Orcs est stoppée par les humains. Le réalisateur laisse une grande porte ouverte pour un second épisode. En effet, Gul'dan ne meurt pas et le bébé Go'el (Thrall), fils de Durotan, est touvé par des humains à la fin du film.

Acteurs et personnages

Les personnages principaux sont Khadgar, Lothar, Garona et Durotan. Le film réussit le tour de force de ne pas tomber dans le travers des "méchants orcs" et des "gentils humains". Durotan, Drakka et Orgrim sont très attachants et cela change des films de fantasy où les orcs sont juste bêtes et méchants.

Travis Fimmel, alias Lothar, joue le rôle du guerrier humain aguerri, confiant et drôle. En somme, Lothar est le même personnage que Ragnar Lothbrok dans la série Vikings. Vous allez l'adorer.

Khadgar est jeune, curieux et fougueux. Seul contre tous, il s'illustre par ses pouvoirs et sa bravoure et finit par gagner la confiance des autres héros. L'acteur est sympathique et le personnage très intéressant. On n'a pas fini d'entendre de parler de ce personnage.

Garona quant à elle est féroce et mystérieuse, parfois un peu trop d'ailleurs. Les gens qui ne connaissent pas le lore de Warcraft n'en sauront pas plus sur ses origines, ses parents et son rôle au sein du plan de Gul'dan. On aurait aimé en savoir un peu plus sur ce personnage qui est au croisement des peuples et des cultures, et qui joue donc un rôle central dans la guerre. C'est le seul personnage qui selon moi méritait d'avoir un peu plus de profondeur.

On aurait aimé en savoir plus sur les origines de Garona

"On aurait aimé en savoir plus sur les origines de Garona"

Effets spéciaux et musique

À la sortie de la salle obscure, ma première réaction a été un gros soupir de soulagement. De nombreux internautes mettaient en doute la qualité des effets spéciaux dans les bandes annonces, mais finalement, on en prend plein la vue. Les paysages sont grandioses, les orcs sont terriblement "humains" et les sortilèges lancés sont visuellement très agréables. Quelques petits bémols ici et là, mais globalement, les effet spéciaux du film sont très beaux. On plonge sans souci dans l'univers.

Les effets spéciaux, à l'image de ceux utilisés pour Khadgar sont plutôt bien réussis !

"Les effets spéciaux, à l'image de ceux utilisés pour Khadgar sont plutôt bien réussis !"

Ma seule inquiétude concerne le futur du film. Car on le sait, les films où les effets spéciaux sont trop importants ont tendance à mal vieillir. Espérons que d'ici quelques années, les Orcs n'auront pas l'air ridicules et Warcraft ne se tranformera pas en navet.

Au niveau de la musique, on pouvait s'attendre à quelque chose d'épique avec Ramin Djawadi, compositeur des musiques de Game of Thrones. Le thème principal du film l'est tout simplement. Les fans retrouveront également quelques airs connus comme la musique de Hurlevent. Ceux qui s'attendent à des musiques elfiques seront quant à eux déçus. Le film se concentre sur quelques régions d'Azeroth et les Haut-Elfes n'apparaissent qu'en clin d'oeil. Pas de harpe et de flute, mais plutôt un festival de cuivres et de percussions.

Rythme du film

Le film va vite. Très vite. Oubliez le seigneur des anneaux lent et contemplatif. Ici, on est clairement dans l'action. Du début à la fin, on bouge, on se bat, on lance des sorts. Bref, le film est un concentré d'action. Le point positif, c'est que vous n'allez pas vous ennuyer. Mais certains passages clé auraient mérité d'être un peu plus lents, pour faciliter la compréhension de l'histoire qui est très condensée.

De même, alors qu'à l'écran les distances entre les différents lieux sont bien représentées, on a toujours l'impression que les héros se déplacent extrêmement vite. Que ce soit à cheval ou à dos de griffon, il y a quand même une sacré distance à parcourir jusqu'à la porte des ténèbres. Comme le film va très vite, cela réduit l'impression de distance entre la capitale humaine et le camp Orc.

Conclusion

Si vous êtes familiers de l'univers de Warcraft, vous allez adorer le film. Duncan Jones ne s'est pas moqué de vous et vous passerez un bon moment.

Si vous êtes un fan absolu du lore du jeu, votre spectacle sera un peu gâché par les quelques libertés scénaristiques que se permet le réalisateur. Vous vous sentirez un peu comme un fan du Seigneur des anneaux qui découvre les films, pas trahi, mais un peu amère à certains moments.

Si vous n'y connaissez absolument rien à l'univers de Warcraft, vous allez apprécier les effets spéciaux et l'action du film, mais vous ressortirez certainement avec quelques questions. En effet, l'histoire de Warcraft est longue, profonde et incroyablement complexe, et bien qu'un véritable effort ait été fait pour faciliter la compréhension du grand public, vous aurez parfois un peu de mal à tout saisir.

Dans tous les cas, je recommande d'aller le voir. Au pire des cas vous passerez un bon moment, et au meilleur des cas vous sortirez de la salle en criant : POUR AZEROTH !

POUR AZEROTH !!

"POUR AZEROTH !!"

Avatar de Zecharia

À propos de l'auteur : Zecharia

Zecharia est le co-webmaster de Hearthstone-Decks et Heroes-Stratégie. Il accompagne également régulièrement Mamytwink dans ses vidéos sur YouTube et vous conte également l'histoire de vos cartes Hearthstone favorites.

Retour aux news

Commentaires (83)

Retour aux news