logo MamytwinkRéseau Mamytwink logo MamytwinkMamytwink.com logo Hearthstone-DecksHearthstone-Decks.com logo HeroesHeroes-Stratégie.com logo Overwatch WorldOverwatch-World.com
29

Overwatch : résumé de la conférence de presse

Le 10 nov. 2014 à 9:38, par
Overwatch : résumé de la conférence de presse

Lors de la Blizzcon 2014, j’ai eu l’immense chance de pouvoir prendre part à la conférence de presse dédiée à Overwatch, le nouveau FPS de Blizzard. Chris Metzen et Jeffrey Kaplan ont répondu aux questions des journalistes pendant une demi-heure.

Nous en avons ainsi appris un peu plus sur l’origine de cette nouvelle licence, l’importance du lore dans le jeu ou encore son futur. Retrouvez les informations à la suite de cet article. Certains éléments sont vraiment intéressants, je vous conseille donc de ne rien manquer.

Représentation des personnages féminins dans les jeux vidéo

Blizzard a pris conscience de la problématique et a prêté attention à avoir un équilibre entre le nombre de personnages masculins et féminins présents dans le jeu. De plus, la société californienne a été sensible à la question de la « sur-sexualisation » des personnages féminins dans les jeux vidéo.

Blizzard a souhaité ne pas sur-sexualiser les personnages féminins

"Blizzard a souhaité ne pas sur-sexualiser les personnages féminins"

Overwatch sera-t-il disponible sur consoles ?

L’idée plaît à Blizzard, mais la Blizzcon parle d’Overwatch sur PC.

Overwatch, une nouvelle licence après 17 ans

Une nouvelle licence après 17 ans

Une nouvelle licence après 17 ans

Voilà longtemps que Blizzard n’avait pas annoncé de nouvelle licence (17 ans ndlr.). Blizzard s’est en effet longtemps concentré sur World of Warcraft, et ses premières extensions. Pendant de nombreuses années, Blizzard était presque devenu la société « World of Warcraft ».

Toutefois, depuis quelques années, avec Hearthstone, Heroes of the Storm et maintenant Overwatch, Blizzard s’ouvre à d’autres horizons. La société californienne entre dans une nouvelle ère. Un vrai souffle d’inspiration influe les développeurs. Il en résulte beaucoup de créativité et beaucoup de fun.

Pour autant, Blizzard a eu beaucoup de pression avant de dévoiler Overwatch. Les développeurs se sont posé beaucoup de questions avant de se « jeter dans le vide ».

Overwatch, le fils spirituel du projet Titan

C’est avec beaucoup d’émotion que Chris Metzen nous livre cette confidence. Il nous explique même qu’il prend un risque en la partageant avec nous. Il commence par nous expliquer que Titan était un projet titanesque : six jeux vidéo en un ! Un projet ambitieux en somme.

Après de nombreuses années de travail et de développement, le résultat n’était pas satisfaisant. C’était même nul ! Les développeurs n’avaient pas réussi à trouver ce qui n’allait pas. Cela a généré beaucoup de frustration au sein des équipes. Ils ont alors décidé de tout jeter à la poubelle et de « reboot » le projet.

C’est de cette histoire qu’est né Overwatch. C’est à ce moment-là qu’ils se sont dit qu’ils avaient trouvé le bon jeu, la bonne idée.

Overwatch, le fils spirituel de Titan

"Overwatch, le fils spirituel de Titan"

L’importance de l’histoire dans le jeu

D’habitude, Blizzard essaie de construire un environnement cohérent et profond autour d’un jeu. Avec Overwatch, c’est un peu différent. Ils ont préféré commencer par identifier les éléments de gameplay avant de se concentrer sur l’histoire.

Dans le jeu, la jouabilité et l’histoire ne sont pas vraiment liées. La société californienne a préféré sacrifier un peu de l’histoire du jeu pour le gameplay. Chris Metzen explique d’ailleurs qu’il ne peut pas y avoir de trame narrative linéaire qui influence le jeu. Il s’agit d’un FPS multijoueur.

Blizzard aime tout de même l’idée d’intégrer un peu d’histoire dans Overwatch. Cette dernière se développera surtout en dehors du jeu.

Pour quel public le jeu a-t-il été développé ?

Dans un premier temps, Blizzard a développé le jeu pour eux-même. Les développeurs se sont d’abord demandés à quoi ils aimeraient bien jouer ? C’est de là qu’est né l’envie de créer un FPS.

À présent, Blizzard souhaite que le plus grand nombre de joueurs possible joue au jeu. Qu’ils soient « casual » ou bien hardcore gamers.

Le jeu a une profondeur et peut-être d'ailleurs considéré comme hardcore, mais il reste pour autant accessible. Jeffrey Kaplan rappelle la maxime de Blizzard « Easy to learn, hard to master ». Facile à apprendre, difficile à maîtriser.

Overwatch est un jeu facile d'accès

"Overwatch est un jeu facile d'accès"

Overwatch et l’eSport

Blizzard n’a pas d’annonce à faire au sujet de l’e-sport et d’un potentiel mode observateur, mais le jeu a effectivement été développé pour qu’il soit à la fois génial à regarder et compétitif.

Les héros préférés de Chris Metzen et Jeffrey Kaplan

Metzen affectionne tout particulièrement Reinhardt (un tank). Il adore le mécanisme de bouclier du héros et ainsi sa capacité de protéger ses alliés. Il trouve le héros également très drôle.

De son côté Jeffrey Kaplan aime bien Symmettra, car ce héros offre une possibilité très particulière de jouer à un FPS. Il s’agit du personnage qui lie les joueurs d’une équipe entre eux. Il ne fait pas de kills et reste dans l’ombre, mais il est indispensable pour la victoire d’une équipe. Il adore également Hanzo pour sa capacité de grimper sur les murs.

Avatar de Mamytwink

À propos de l'auteur : Mamytwink

Mamytwink est le fondateur et webmaster de Mamytwink.com. Depuis octobre 2009, il s'occupe du développement du site et en est également le rédacteur en chef. Il s'assure de la bonne couverture de l'actualité d'Azeroth au quotidien.

Retour aux news

Commentaires (29)

Retour aux news