logo MamytwinkRéseau Mamytwink logo MamytwinkMamytwink.com logo Hearthstone-DecksHearthstone-Decks.com logo Overwatch WorldOverwatch-World.com
30

Patch 8.2.5 : Aperçu de la suite de quêtes sur les traces d'Irion (SPOILERS)

Mardi 06 août 2019 à 20h30, par

patch 8.2.5 : apercu de la suite de quetes d'irion

L'aventure pour tenter de sauver Azeroth continue dans le patch 8.2.5. Cette fois-ci, l'histoire prend un nouveau tournant puisque vous devez partir sur les traces d'Irion.

Le Prince noir est de retour dans World of Warcraft. Celui-ci bénéficie d'ailleurs d'une refonte totale de son personnage et d'une suite de quêtes qui lui est dédiée. Discret depuis les événements qui ont suivi le Mists of Pandaria, Irion nous laisse une série d'indices assez énigmatiques pour cette mise à jour.

Où est-il ? Que cherche-t-il ? Nous vous proposons de retrouver toutes les réponses, ou presque, dans la suite de cet article. N'hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires. Attention, cette news contient d'importants spoilers !

Partie 1 : Murmures de N'Zoth (Silithus)

  • Votre présence est requise dans la Chambre du Coeur en Silithus. La situation est critique puisque l'esprit de Corne-d'Ebène est au plus mal. N'Zoth s'en prend au Marcheur des esprits qui semble faiblir de plus en plus face aux murmures du Dieu très ancien.
  • Pendant que D.A.M.E tente de contenir la corruption, Kalecgos vous confie qu'il connaît une personne capable d'aider Corne-d'Ebène et il s'agit d'Irion, le prince noir. Bien que l'idée ne réjouisse guère Kalecgos, Irion est une des rares personnes à avoir étudié les Dieux très anciens afin de leur résister. Il connaît peut-être un moyen d'aider Corne-d'Ebène.
  • Si l'idée paraît excellente, elle est aussi problématique puisque la tracer d'Irion s'arrête en Pandarie. L'objectif est donc de vous rendre à la taverne dans les Brumes afin d'y rencontrer ses acolytes et peut-être connaître l'endroit où se situe le prince noir.
Votre objectif est de sauver Corne-d'Ebène de la corruption qui s'empare de lui

Votre objectif est de sauver Corne-d'Ebène de la corruption qui s'empare de lui

Venez en aide à Magni et Corne-d'Ebène

Venez en aide à Magni et Corne-d'Ebène

Corne-d'Ebène résiste faiblement aux murmures

Corne-d'Ebène résiste faiblement aux murmures


Partie 2 : Des espions de tous les côtés (Pandarie)

  • Votre quête vous mène jusqu'à la taverne dans les Brumes en Pandarie. Vous pouvez remarquer que l'endroit n'est plus aussi serein qu'auparavant. En effet, des observateurs en maraude semblent aussi chercher le moindre indice au sujet d'Irion.
  • Dans la taverne, vous rencontrez les gardes du corps de la griffe noire et ils semblent vous attendre. La déception est grande puisque comme vous, les gardes du corps ignorent aussi où se trouve Irion. Cependant, avant de disparaître, il avait confié à sa garde quelques pages d'un journal. Irion avait déjà prévu votre arrivée et connaît aussi la situation dans laquelle se trouve son frère Corne-d'Ebène.
  • Vous récupérez la page du journal n°7, une fois les observateurs en maraude éliminés. Ces notes parlent des archives des Shen'dralar.
Les observateurs en maraude cherchent aussi Irion

Les observateurs en maraude cherchent aussi Irion

Rejoignez la garde d'Irion en Pandarie

Rejoignez la garde d'Irion en Pandarie


Extrait de la page 7 du journal

Comme je le soupçonnais, rares sont les archives des Shen'dralar à avoir survécu à leur fuite d'Eldre'Thalas. Pour autant, les ouvrages qu'il laissèrent derrière eux en fuyant les déprédations de la Horde contenaient des brides d'informations intéressantes.

Les références aux Dieux très anciens restent vagues et indirectes, cantonnées à de brèves parenthèses archéologiques évoquant une période antérieure à la Fracture. En dépit de leur expertise en matière d'arts arcaniques, les Shen'dralar eux-mêmes ne réussirent pas à élucider totalement les subtilités de la magie occulte de l'Empire noir.

Cela étant dit, une poignée d'entre eux étudia le Vide, et les leçons qu'ils en tirèrent laissent entrevoir la possibilité de retourner son propre pouvoir contre N'Zoth.

Même laissée à l'abandon, l'organisation méticuleuse de la bibliothèque reste impressionnante. Dommage que les aléas de l'histoire n'aient pas épargné ce trésor inestimable.

La disparition de tant de connaissances est fort regrettable... Les Shen'dralar ont oeuvré sans relâche pour accumuler les librams qui garnissaient jadis leurs rayonnages, tout cela pour que la plupart finissent consumés par les flammes des combats.

Mais telle est la nature de la guerre, n'est-ce pas ? Il est bien rare qu'un conflit consacre les intentions premières de ses instigateurs, et jamais il ne prend fin sans laisser derrière lui un sillage incommensurable de chaos et de dévastation... tout particulièrement quand la Horde et l'Alliance sont parties prenantes. Peut-on affirmer, sans crainte de se tromper, que la victoire vaut le prix que l'on doit payer pour l'obtenir ?

Peut-être est-ce le cas, en de rares occasions. Mais ce verdict n'est pas aussi systématique que je le croyais autrefois.

Partie 3 : L'ombre à aile noire (Terres ingrates)

  • Une fois la page 7 du journal entre vos mains, l'un des gardes du corps de la griffe noire vous réaffirme qu'il n'est pas facile de trouver Irion. Toutefois, s'il était à votre place, il vous confie qu'il se dirigerait vers le Mont Rochenoire jusqu'à la terrasse menant vers l'entrée de la Descente de l'Aile noire.
  • Irion a passé beaucoup de temps à surveiller cet endroit. Cependant s'il n'y est pas, comme vous le suggère la garde, il y aura certainement une personne qui sait où le trouver. Toutefois, il vous met en garde. D'autres personnes semblent être sur la même piste et Irion semblait préparé à cela.
  • Une fois sur place, vous pouvez constater qu'Irion n'est pas présent. Mais à sa place vous pouvez apercevoir un gardien de la griffe noire aux prises avec un interrogateur sans sommeil qui fait partie des chercheurs de N'Zoth. Ce dernier tente de soutirer des informations sur l'emplacement exact d'Irion.
  • Votre objectif est d'éliminer l'interrogateur escorté de plusieurs agents. Lorsque l'interrogateur tombe sous vos coups, il pousse un dernier soupir en affirmant qu'il est déjà trop tard. En effet, les envoyés de N'Zoth ont réussi à extirper les informations de l'esprit du gardien de la griffe noire, ils savent désormais où se trouve Irion.
  • Le gardien vous confie alors la page n°16 du journal. Celle-ci évoque les Pandarens et leur combat pour résister aux attaques des sha et des mantides.
Venez en aide au garde de la griffe noire aux prises avec un interrogateur sans sommeil

Venez en aide au garde de la griffe noire aux prises avec un interrogateur sans sommeil

Extrait de la page 16 du journal

Malgré tout le temps que j'ai passé en Pandarie, ce n'est que très récemment que j'ai fait la connaissance des chroniqueurs. L'immense bagage intellectuel consigné dans leurs parchemins est tout bonnement prodigieux. Le Chroniqueur Cho m'a beaucoup appris sur les légendes de l'Empire noir. Il lui arrive de se montrer... disons... particulièrement bavard, par moment, mais la sagesse qu'il peut impartir à qui a la patience de l'écouter est proprement inestimable.

Les Pandashan, en revanche, n'ont guère de temps à consacrer aux conversations n'ayant pas trait directement à la défense des Pandarens. Leurs érudits omnias ont accumulé des siècles d'expérience pratique en combattant les forces occultes des sha sans pour autant succomber à leur influence. Or, les sha étant issus de l'essence d'Y'Shaarj, les principes sous-jacents de leurs techniques pourraient s'avérer efficaces pour résister aux murmures des Dieux très anciens.

Force m'est de constater que j'ai ressenti avec les Pandashan une affinité à laquelle je ne m'attendais pas. Les Pandarens n'ayant pas d'armée de métier, les Pandashan constituent leur seule et unique défense contre les mantides et les sha.

S'ils ont tous suivi une formation intensive visant à se détacher de leurs émotions, ils portent sur leur visage les stigmates d'une solitude que je ne connais que trop bien. Ce n'est pas une tâche facile de se dresser tel le dernier rempart contre les ténèbres pour que les autres puissent s'épanouir dans la Lumière.

Pourtant, il faut bien que quelqu'un assume cette responsabilité. Et quand par malheur elle vous échoit, on ne peut guère se permettre de faillir à son devoir.

Partie 4 : Aux catacombes ! (Défilé de deuillevent)

  • Bien que le gardien de la griffe noire ait tenu aussi longtemps qu'il le pouvait, l'interrogateur sans sommeil était bien trop puissant. Ce dernier sait où trouver Irion ! Vous devez vite rejoindre Karazhan. Le prince noir avait confié au gardien son intention d'aller y étudier les artéfacts présents dans les catacombes.
  • Arrivé aux portes des catacombes de Karazhan, vous pouvez apercevoir gisant au sol le corps un guetteur de la griffe noire. À ses côtés, la dépouille d'un agent sans sommeil orne sinistrement le sol. Les envoyés de N'Zoth sont déjà là.
  • Vous réussissez à trouver sur la dépouille du guetteur la page 26 du journal. Dans celle-ci, Irion parle de la technologie des Titans. Pour lui la clé se trouve là. C'est elle qui permettra de vaincre définitivement les Dieux très anciens.
Rejoignez Karazhan afin de retrouver la trace d'Irion

Rejoignez Karazhan afin de retrouver la trace d'Irion

Extrait de la page 26 du journal

Rares sont les mystères qui m'intriguent davantage que les connaissances perdues et les technologies que nous ont léguées les Titans. Le zèle avec lequel j'ai cherché à élucider leurs secrets par le passé confinait sans doute à l'excès, mais c'est une quête qu'il faut à tout prix poursuivre. Je sais de source sûre que la Forge de l'origine est la clé qui permettra de vaincre définitivement les Dieux très anciens, même si j'ignore encore comment procéder.

J'espérais trouver des réponses dans le caveau d'Archavon, mais s'il recelait effectivement de nombreux documents à étudier, les géants qui y ont élu domicile m'ont réservé un accueil des plus... mitigés. On ne peut guère le leur reprocher, quand on sait comment se sont déroulés leurs précédents contacts avec les « visiteurs » de l'Alliance et de la Horde.

C'est étrange de penser à la façon dont ces événements ont précédé ma propre éclosion. Pendant que je sonde les profondeurs de connaissances ancestrales, d'autres traversent des crises que je ne connaîtrai jamais qu'à travers les chroniques historiques. Il y a forcément quelqu'un sur Azeroth qui possède les facultés dont j'ai besoin, et peut-être serait-il temps de me lancer à sa recherche.

Quel dommage que les Aspects d'autrefois soient si réticents à m'accorder leur confiance ! Malgré toute l'étendue de mes recherches en la matière, leur savoir sur les ouvrages des Titans surpasse encore sûrement le mien. Mais étant donné le lourd passé de mon vol draconique... d'Aile de mort, Onyxia, Nefarian... et moi-même... je ne peux guère leur en vouloir, à eux no plus.

Partie 5 : Sur les traces du prince noir (Karazhan)

  • Une fois la page du journal dans votre poche, vous vous enfoncez dans les catacombes de Karazhan. Les agents de N'Zoth sont déjà sur place à la recherche d'Irion.
  • Vous vous lancez vous aussi à sa recherche afin qu'il vous aide à trouver un remède pour sauver Corne-d'Ebène.
  • Une fois à l'intérieur, vous pouvez constater que les couloirs sont remplis d'agents de N'Zoth et de chercheurs du Vide sans sommeil. Ces derniers clament haut et fort que le fils marchera sur les traces de son père.
  • Vous devez récupérer plusieurs objets sur votre chemin, un livre sur les secrets des Dieux très anciens, un rouleau d'étoffe brodée et surtout la page 58 du journal d'Irion. Celle-ci parle des recherches d'Irion à Karazhan et de sa rencontre un esprit.
Terrassez les chercheurs du Vide sans sommeil

Terrassez les chercheurs du Vide sans sommeil

Plongez dans les catacombes de Karazhan

Plongez dans les catacombes de Karazhan

Frayez vous un chemin à travers les catacombes

Frayez vous un chemin à travers les catacombes


Extrait de la page 58 du journal

Il est impossible de contempler Karazhan sans songer à la funeste histoire de son maître. Conformément aux prérogatives associés à son titre, le dernier gardien de Tirisfal avait amassé une vaste collection de documents et d'artéfacts propre à éclipser jusqu'à celle du Kirin Tor.

Les connaissances entreposées dans la bibliothèque de la tour m'ont permis d'atteindre un tournant dans mes recherches : j'ai mis au point un tonique dont l'absorption purifie une petite quantité de la corruption des Dieux très anciens tout en réduisant leurs murmures au silence. Ce n'est là qu'une première étape sur le chemin de la victoire définitive, mais il y a déjà lieu de s'en réjouir.

Si je savais que Karazhan me réservait des leçons édifiantes, je ne m'attendais pas à ce que l'esprit errant de Medivh me dispense ses lumières. Lorsqu'il m'a raconté son combat sous l'influence de Sargeras alors que le Titan noir corrompait son âme de l'intérieur, je me suis demandé si Neltharion avait lui aussi nourri des pensées similaires lors de sa descente dans les abimes de la folie.

Mais Medivh a également évoqué le retour de son esprit dans le royaume des mortels, et la façon dont il a guidé les champions d'Azeroth dans leur lutte contre les forces à l'origine de sa corruption. A ce propos, il a dit quelque chose qui me donne aujourd'hui encore matière à réfléchir : « Je ne pourrai jamais revenir sur mes actes passés, mais je peux toujours laisser derrière moi un nouvel héritage ».

Un nouvel héritage. Peut-être est-ce là ce que je cherche vraiment. Un moyen de racheter les erreurs de mon père... et les miennes. Un legs digne de la charge sacrée initialement dévolue au Vol draconique noir : la défense d'Azeroth. La fin des Dieux très anciens.

J'espère que ces pages vous auront été utiles, héraut, et que mes agents n'auront pas perdu leur temps en vous les transmettant comme je le leur ai ordonné. Soyez assuré que le moment venu, vous pourrez compter sur mon soutien dans la lutte contre N'Zoth... Lors de la véritable bataille pour Azeroth.

Une dernière requête, avant de vous laisser : brûlez ce journal. Il est temps que mes actes parlent pour moi.

  • Votre dernier objectif ici est de vaincre X'korr l'Impérieux. Celui-ci vocifère au moment de l'affrontement que le prince noir lui a peut-être échappé, mais que vous n'aurez pas cette chance.
  • Une fois la créature vaincue, vous pouvez remarquer la présence d'un flacon et d'une note laissés sur une table un peu plus loin. La note a été écrite par Irion qui l'a laissé à votre disposition avant de partir précipitamment.
  • Cette note indique que si vous l'avez entre vos mains, cela signifie que son frère Corne-d'Ebène succombe petit à petit aux murmures de N'Zoth. Heureusement, Irion avait tout anticipé et vous a laissé une potion de clarté mentale afin de le sauver.
Affrontez X'korr l'Impérieux qui souhaite lui aussi trouver Irion

Affrontez X'korr l'Impérieux qui souhaite lui aussi trouver Irion

Partie 6 : A la rescousse de Corne-d'Ebène (Silithus)

  • Vous repartez en direction de la Chambre du Coeur, grâce à un passage ouvert par D.A.M.E, avec votre potion de clarté mentale pour sauver Corne-d'Ebène.
  • Vous arrivez juste à temps. Ils étaient en train de perdre le Marcheur des esprits. Une fois la potion administrée, Corne-d'Ebène revient à lui. Les murmures se sont tus et il vous demande si vous avez retrouvé Irion. Vous lui répondez par la négative.
  • Même si vous n'avez pas trouvé Irion, vous avez réussi à sauver Corne-d'Ebène et surtout en apprendre davantage sur le prince noir qui a réussi à échapper aux agents de N'Zoth. Ce dernier a découvert ainsi un moyen de résister à l'influence des Dieux très anciens.
  • Malgré cette victoire, Corne-d'Ebène souligne qu'il est très préoccupant de voir que l'influence de N'Zoth peut atteindre la Chambre du Coeur. Si Irion a bel et bien trouvé une solution pour résister aux Dieux très anciens alors peut-être que cela pourrait être utilisé pour renforcer les défenses de la Chambre.
  • Vous confiez le journal incomplet d'Irion à D.A.M.E. afin qu'elle l'analyse et peut être confirmer que le contenu peut protéger la Chambre du coeur.
  • D.A.M.E. mémorise toutes les données du journal et estime désormais que sa version physique n'a plus de raison d'être. Elle le détruit.
  • La suite de quêtes se termine ainsi. Magni Barbe-de-bronze vous remercie et vous informe qu'il part à la recherche d'Irion
Corne-d'Ebène est sauvé grâce à la solution créée par Irion

Corne-d'Ebène est sauvé grâce à la solution créée par Irion

Avatar de Melody

À propos de l'auteur : Melody

Contacter

Melody, la touche féminine de Mamytwink.com. Elle a rejoint la rédaction durant l'été 2012 et égaie depuis les lecteurs du site par sa douceur et sa poésie. Outre ses nombreux guides, elle n'hésite pas à mettre en avant par le biais de ses news la créativité de la communauté.

Retour aux news

Commentaires (30)

Tous les commentaires Top commentaires

Vol'shit
  • 271 messages

+
+2
-
Retour en Pandarie, chouette.
+
+3
-
Citation de Vol'shitRetour en Pandarie, chouette.

Seigneur Irion de retour , chouette
Nazad
  • 4 messages

+
+2
-
Super article, enfin le retour d'Irion, j'attendais tellement du neuf apres sa "trahison" dans Warcrimes !

PS: Par contre y a quand meme quelques fautes dans l'article notamment
"Cependant s'il n'y ait pas" et "qu'Irion vous attendez." par exemple !
Embu
  • 4393 messages

+
+2
-
Citation de NazadSuper article, enfin le retour d'Irion, j'attendais tellement du neuf apres sa "trahison" dans Warcrimes !

PS: Par contre y a quand meme quelques fautes dans l'article notamment
"Cependant s'il n'y ait pas" et "qu'Irion vous attendez." par exemple !


Je pense que ces fautes ne viennent pas de l'auteur de cet article mais plutôt du traducteur de Blizzard France qui a dû faire quelques oublis dans sa relecture.

Hormis ces quelques coquilles le boulot n'en reste pas moins conséquent. Merci à l'équipe de rédaction. J'admire également le travail de traduction qui a été réalisé, c'est plutôt rare de voir la langue française aussi bien maniée.
Tirésias
  • 24 messages

+
+1
-
C'est quand même hallucinant que Magni nous donne encore des quêtes... qu'il soit mauvais ou contrôlé dans les deux cas j'ai plus envie de l'écouter !

Super article sinon :) je suis content de voir que des éléments du jeu arrivent à ressortir comme la Pandarie ou le caveau !
Melody
  • 4597 messages

+
+0
-
Les coquilles sont désormais corrigées. Si par mégarde, il en reste, elles seront corrigées dans la foulée. Merci pour votre retour.
Kyarä
  • 38 messages

+
-1
-
Niveau coquille, tant qu'on y est : dans la page 26 du journal : "Je sais de source sûre que la forge des Origines et la clé qui permettra" : "est" au lieu de "et".

Merci pour cet article !
wanabee96
  • 1091 messages

+
+1
-
Intéressant tout ça... surtout cette page 16...
Arthuzad
  • 275 messages

+
+2
-
Aller Irion ! Arrête de parler et botte des culs ! J"ai hâte (surtout hâte de voir sa forme de dragon, prochain aspect du vol draconique noir <3)!
Bagarre
  • 25 messages

+
+0
-
Citation de Embu
Citation de NazadSuper article, enfin le retour d'Irion, j'attendais tellement du neuf apres sa "trahison" dans Warcrimes !

PS: Par contre y a quand meme quelques fautes dans l'article notamment
"Cependant s'il n'y ait pas" et "qu'Irion vous attendez." par exemple !


Je pense que ces fautes ne viennent pas de l'auteur de cet article mais plutôt du traducteur de Blizzard France qui a dû faire quelques oublis dans sa relecture.

Hormis ces quelques coquilles le boulot n'en reste pas moins conséquent. Merci à l'équipe de rédaction. J'admire également le travail de traduction qui a été réalisé, c'est plutôt rare de voir la langue française aussi bien maniée.

pourquoi ton pseudo est rose

Ajouter votre réaction

Afin de poster une réaction, vous devez être connecté !

Connexion
Inscription

Retour aux news