logo MamytwinkRéseau Mamytwink logo MamytwinkMamytwink.com logo Hearthstone-DecksHearthstone-Decks.com logo Overwatch WorldOverwatch-World.com
23

L'exil de Firim : Les projets du Geôlier expliqué en détails (SPOILERS)

Jeudi 27 janv. 2022 à 17h41, par

l'exil de firim :

Au cours du patch 9.2, vous avez la possibilité de récupérer plusieurs pages du journal de Firim, un personnage que vous rencontrez en arrivant à Zereth Mortis.

Si dans un premier temps, son journal explique en détails l'arrivée de Firim à Zereth Mortis jusqu'à son exil, l'épilogue met par contre en avant Zovaal et ses réelles intentions. Nous avions l'information que le Geôlier voulait réécrire les lois de l'univers, mais nous ignorions encore comment son plan allait se dérouler.

Cet épilogue sera certainement disponible après la sortie du Sépulcre des Fondateurs. Notez que retrouver les pages perdues de l'Exil de Firim font partie d'une des 6 étapes nécessaires pour débloquer le vol à Zereth Mortis. Attention, cet article contient des spoilers. Nous vous invitons à quitter la news si vous souhaitez garder la surprise.

L'exil de Firim (patch 9.2) : les 7 pages de son journal

Au patch 9.2, les joueurs ont la possibilité de retrouver les pages du journal de Firim. Ces pages permettent de comprendre l'arrivée des négociants dans cette région et comment leur philosophie sur ce qui les entoure a changé au fil de leurs découvertes. Nous découvrons aussi les plans exacts du Geôlier dans l'épilogue, mais aussi les inquiétudes de Firim. Retrouvez les pages de l'Exil de Firim est un prérequis pour débloquer le vol à Zereth Mortis.

Retrouvez les pages de l'Exil de Firim pour en apprendre plus sur le personnage et sur le Geôlier

Retrouvez les pages de l'Exil de Firim pour en apprendre plus sur le personnage et sur le Geôlier

L'Exil de Firim (1ère partie)

À l'heure où débute mon exil, je ne peux m'empêcher de repenser aux événements qui ont précédé notre arrivée.

Ils ont douté de moi, ils m'ont ri au nez et ont conspiré pour me remplacer. Pourtant, à l'instant même où ils s'apprêtaient à me pourfendre à la pointe de leur scepticisme, l'impensable s'est produit.

La géométrie s'est révélée, les fractales se sont alignées et j'ai enfin trouvé le chemin de Zereth Mortis !

Nul autre esprit n'aurait pu concevoir la formule requise pour parvenir à mes fins. Portail après portail, orientés puis réagencés, tout à la fois tendus vers l'infini et repliés sur eux-mêmes... Pas étonnant que tant d'autres avant moi aient échoué !

Ceux d'entre nous qui ont commis l'erreur de se précipiter pour piller les mystères de ces terres sacrées ont payé leur folie au prix fort. Ce n'était pourtant pas faute de les avoir avertis. Jamais les Progéniteurs n'auraient laissé leurs secrets à la merci du premier venu.

Les survivants, eux, ont retenu la leçon et tenu compte de mes mises en garde.

Nous avons trouvé un lieu sûr où nous installer. Un refuge où nous avons pu nous mettre au travail.

Mais l'harmonie précaire qui régnait entre nous au départ a été de courte durée.

L'Exil de Firim (2ème partie)

Plus nous progressons dans notre exploration des mystères de Zereth Mortis, plus mes collègues s'en trouvaient ébranlés dans leurs convictions.

Même l'exécuteur Al'kreth, qui était peut-être le plus avide de gloire de tous les membres de l'expédition, s'est mis à considérer les connaissances ainsi accumulées comme quelque chose de sacré.

Progressivement, Al'ara et les autres ont fini par comprendre : nous ne pouvions pas faire part de nos découvertes au Surveillant. Les secrets des Progéniteurs étaient trop sacrés pour être divulgués ! L'intervention d'étrangers ne ferait que compromettre le saint sacerdoce de Zereth Mortis.

C'est alors que nous avons décidé de démanteler nos portails. J'ai fait disparaître définitivement mes équations de transposition, et ce, jusque dans mon propre esprit. Ainsi, toute tentation de regagner les royaumes extérieurs serait désormais nulle et non avenue.

Nos cœurs chantaient au diapason lorsque nous nous sommes affranchis de toute affiliation à un cartel quel qu'il soit ! A compter de ce jour, je n'étais plus que Firim, tout simplement. Et si je ne cherchais pas à tirer profit du savoir des Progéniteurs, je tenais néanmoins à le comprendre.

Tel a été le point de départ du schisme qui était appelé à nous diviser.

L'Exil de Firim (3ème partie)

Pourquoi a-t-il fallu qu'on m'impose la compagnie d'esprits aussi étriqués ?

Jusque sur les terres aux ineffables prodiges du Refuge, mes abrutis de confrères n'ont jamais compris la cause supérieure qui motivait le moindre de mes faits et gestes.

Il fallait à tout prix que j'atteigne le sépulcre.

A les entendre, cela relevait du blasphème. Les mystères y étaient trop sacrés. Des vérités fondamentales auxquelles ont ne devait même pas songer en rêve.

Ils m'ont traité d'hérétique et se sont mis à saboter mes recherches dès que j'avais le dos tourné. Chaque fois que j'étais sur le point d'achever ma traduction d'un nouveau cryptogramme, Kreth m'envoyait quelques pèlerins pour m'interrompre dans mes travaux.

Notre antagonisme est rapidement devenu irréconciliable, jusqu'au jour où ils m'ont taxé d'apostasie et banni du Refuge, l'abri que j'avais moi-même trouvé !

Pour autant, j'ai enduré cet affront avec le recul propre à un esprit aussi brillant et déterminé que le mien. Jusque dans l'exil, j'étais décidé à les prendre de vitesse.

Et c'est ce que j'ai fait.

L'Exil de Firim (4ème partie)

Si l'accès au sépulcre se refusait toujours à moi, j'ai beaucoup appris en observant les Automas.

Il est vrai qu'au départ, je les ai sous-estimés. Je les ai pris pour de vulgaires serviteurs, aussi incapables de réfléchir par eux-mêmes que le plus brouillon des auxiliaires d'Oribos !

Mais, à l'instar de toute autre chose en Zereth Mortis, ils faisaient partie intégrante d'un système supérieur. Une géométrie variable, capable de croître et de décroître en fonction de la tâche qui leur était soumise.

Après tout, cette terre n'a rien d'un musée ou d'une bibliothèque ésotérique. Il s'agit au contraire d'un atelier. D'une forge où sont façonnés les royaumes de l'au-delà.

Une fois ma conscience affranchie des limites de la perception, j'ai enfin saisi la grande architecture mise en place par les Progéniteurs. La façon dont les limbes s'agençaient en fonction des jugements de l'Arbitre.

Autant de tâche menées à bien par les Automas chargés de créer la faune, la flore et les territoires afférents avant de les enchâsser dans des orbes qui étaient ensuite envoyés dans l'Entre-Deux. Comme des graines semées en terre fertile.

Ne percevez-vous pas la vérité telle que je la vois de mes yeux ?

Tout dans l'Ombreterre, je dis bien tout, participe au grand œuvre. C'est un circuit clos au sein duquel rien ne se perd jamais. Où même ce qui semble irrémédiablement détruit est recyclé afin de servir un nouveau dessein.

Le dessein... Aussi aveugles soient-ils, peut-être les auxiliaires comprennent-ils partiellement ce vaste mystère.

L'Exil de Firim (5ème partie)

J'ai observé de nombreux types d'Automas, de tailles et de formes diverses. Gardiens, bâtisseurs et collecteurs, ainsi qu'une plus petite variété qui semblait s'épanouir dans les tâches d'entretien et de réparation.

Outre leur dévouement inconditionnel à leurs obligations, ces Automas partageaient un autre trait remarquable : leur langage. En lieu et place du verbe tel que nous le comprenons, ils employaient des sons et des échos.

Je tiens à préciser que je suis un savant réputé dans le domaine de la linguistique. Si toutes les âmes apprennent le langage de la mort à leur arrivée en Ombreterre, la plupart se souviennent de la langue employée dans leur monde d'origine;

Or, qu'est-ce qu'une langue si ce n'est un système composé de sons et de règles ?

Moi qui avais assimilé d'innombrables dialectes au cours de mes entretiens avec les âmes mortelles, j'avais entière confiance en ma capacité de décrypter celui des Automas.

Ce fut la plus grande erreur de toute mon existence.

Loin de se résumer à un simple corpus de mots, le langage des Automas était indissociable des cryptogramme ! Les mots eux-mêmes étaient indispensables à la compréhension de la géométrie et des fractales.

J'avais encore tant de choses à découvrir... Mais ce n'est que lors de ma rencontre avec les formes d'Automas les plus rares que mon esprit s'est véritablement ouvert.

Les Automas de Zereth Mortis

Les Automas de Zereth Mortis

Les Jiros (Automas) de Zereth Mortis

Les Jiros (Automas) de Zereth Mortis


L'Exil de Firim (6ème partie)

Si les Automas étaient chose commune en Zereth Mortis, certains modèles étaient plus rares que d'autres. L'un d'entre eux en particulier, à l'image d'une pierre taillée perdue dans un océan de grains de sable.

Je veux parler des oracles.

Ils passaient leur temps à fredonner des chansons à l'attention de leurs semblables, si bien qu'au début, j'ai cru qu'ils ne se distinguaient des autres que dans leur apparence. Mais alors que je me rapprochais de l'un d'entre eux pour mieux étudier son comportement, quelque chose d'innatendu s'est produit.

Pour la toute première fois, j'ai entendu sa voix.

Pour autant, le terme de « voix » peine à exprimer ce que j'ai vécu ce jour-là. Car enfin, si j'ai bel et bien perçu ses paroles au sens où l'on entend lorsqu'on discute avec un collègue, cela allait beaucoup plus loin.

Ses mots, je les ai ressentis autant que je les ai entendus. Ses pensées ont pénétré ma conscience pour se faire comprendre de mon être tout entier.

Que m'a-t-il dit , me demanderez-vous. Ma foi, il s'exprimait sous forme d'images. D'énigmes et de prophéties. Et tandis qu'elles résonnaient au plus profond de moi, je me suis souvenu de mes conversations avec Irik-tu et des milles vérités qu'il m'avait apprises.

Ce fut la révélation que j'attendais depuis si longtemps. Les oracles exprimaient tout à la fois une vérité unique et éternelle, et un millier d'autres. Non pas en tant que pensées prises individuellement, mais dans une sorte d'union sacrée simultanée.

Et si les oracles, c'est entités créées de toutes pièces pour superviser le grand atelier, étaient capables d'une réflexion aussi complexe, que penser de leurs créateurs ?

J'ai longtemps tenu en piètre estime mes découvertes sur les Titans, les Seigneurs du Vide ou bien encore les démons du Néant. A l'époque, j'avais davantage de considération pour le panthéon de la mort, mais je sais à présent qu'il ne vaut pas mieux. La vérité ne réside pas dans l'une ou l'autre de ces directions, mais à leur intersection.

Les Progéniteurs avaient morcelé leurs dons, sans jamais en confier l'intégralité à un seul de ses enfants. Voilà qui explique les querelles incessantes alimentées par la jalousie d'une progéniture ancrée depuis toujours dans la privation.

Une révélation fracassante qui m'a valu de perdre connaissance, car j'avais une fois encore atteint un nouveau sommet de la pensée.

Les oracles de Zereth Mortis

Les oracles de Zereth Mortis

L'Exil de Firim (7ème partie)

Chaque nouvelle découverte en Zereth Mortis me ramenait aux mystères des Progéniteurs. Je travaillais sans relâche à comprendre leur nature profonde, et pourtant, chaque fois que je pensais toucher du doigt la réponse, je m'apercevais que je ne faisais que m'en éloigner davantage.

Je me penchais à nouveau sur leur conception. Leur schéma directeur, vaste entrelacs de lignes, courbes arcs et angles.

Et surtout, de tours et de détours.

Les six forces qui pointent en direction d'une septième, tout en la niant délibérement. Pendant longtemps, j'ai considéré cette contradiction apparente comme une simple variable parmi tant d'autres. Une inconnue qui ne tenait qu'à moi de résoudre.

Mais le chant de l'oracle continait à résonner dans ma conscience, et quand j'ai accepté d'élargir mes perspectives en cessant de m'accrocher au monde tangible, la géométrie a enfin pris forme dans mon esprit.

Six ET sept, telle était la solution de l'équation. Les six ne faisaient qu'un, et le septième incarnait l'autre.

Aspiraient-elles à l'union suprême ? La chanson semblait dire le contraire. Les deux coesxistaient, mais il ne pouvait y en avoir qu'une.

La mélodie changeait, et son évolution me faisait frémir.

Il ne s'agissait pas d'une équation à résoudre, mais bel et bien d'une solution qui attendaient patiemment son heure.

Le chant ne doit jamais s'interrompre.

Les Progéniteurs continuent-ils à le fredonner ? En vérité, je l'ignore, mais dans le cas contraire...

Dans le cas contraire...

Qui le fera ?

L'Exil de Firim (Epilogue)

Bien que le Geôlier ait été vaincu et que l'Ombreterre ait recouvré son intégrité, je n'ai pas le coeur à me réjouir.

Après avoir étudié les mécanismes internes du sépulcre et vu les pouvoirs avec lesquels Zovaal entendait reconstruire la réalité, mes observations m'emplissent d'effroi et je vis désormais dans une crainte permanente qui ébranle jusqu'aux fondations de mon existence.

J'ai fini par comprendre qu'il existe très certainement un Zereth Mortis pour chaque force à l'oeuvre dans le cosmos, et que chacun abrite en son sein un sanctuaire similaire au sépulcre.

Si tel était le cas, ces sanctuaires doivent être reliés à un niveau fondamental, et c'est ce lien que le Geôlier a cherché à exploiter.

Ce qui a commencé dans le sépulcre devait se répercuter d'un Zereth à l'autre jusqu'à ce que tous se retrouvent sous son contrôle. Le coeur de l'Ombreterre aurait alors servi de porte d'entrée sur le coeur de chaque force cosmique successive, ce qui lui aurait permis de les soumettre à sa volonté les unes après les autres.

Mais s'il est vrai que son plan a échoué, pourquoi ce sentiment de malaise me tenaille-t-il sans relâche ?

C'est que je sais à présent combien le schéma est fragile. Combien délicat l'équilibre qui règne entre les six forces.

Et si, au cours de ses menées impies, le Geôlier a laissé ne serait-ce que la moindre faille dans ledit schéma. Je crains que celle-ci ne fasse que grandir jusqu'à ce que l'harmonie universelle ne cède sous les coups de boutoir d'une autre force implacable.

Je prie pour que les Fondateurs aient paré à une telle éventualité. Qu'ils aient prévu des mesures de sécurité permettant de préserver leur grand dessein.

A moins que...

A moins que leur création n'ait pas été conçue pour durer.

Telle est la redoutable perspective qui hante désormais mes moindres pensées.

Avatar de Melody

À propos de l'auteur : Melody

Contacter

Melody, la touche féminine de Mamytwink.com. Elle a rejoint la rédaction durant l'été 2012 et égaie depuis les lecteurs du site par sa douceur et sa poésie. Outre ses nombreux guides, elle n'hésite pas à mettre en avant par le biais de ses news la créativité de la communauté.

Retour aux news

Commentaires (23)

Tous les commentaires Top commentaires

Azrathukad
  • 456 messages

+
+3
En gros,il fait ça car il est méchant. Merci danuser pour cette écriture
Talédar
  • 558 messages

+
+8
C'est que mon avis mais je trouve que toute cette intrigue de délires cosmiques, de puissances infinies, d'êtres supérieurs créateurs de divinités etc... va un peu trop loin à mon gout. J'espère sincèrement que la prochaine extension ne vas pas nous emmener face à une menace théoriquement plus puissante que la précédente. Genre une extension un peu plus sobre avec une nouvelle menace certes à prendre au sérieux mais quand même moins apocalyptique.
Shepard
  • 36 messages

+
+2
J'ai du mal à saisir l'intérêt de tout ce blabla. Cela extrapole beaucoup trop à mon goût pour qu'on en tire quelque chose de concret.
Mk-Rokudô
  • 480 messages

+
+4
J'aime bien ce côté très lovecraftien... l'horreur cosmique, les profondeurs insondables, la recherche de la connaissance et la peur engendrée par la découverte de celle-ci, la folie, l'humain ( orc, draenei, elfes, trolls, etc... ) comme une simple poussière au milieu de puissances infinies et millénaires se faisant la guerre pour la domination, ...
Blizzard n'a jamais caché son inspiration vis-à-vis des œuvres de Lovecraft, et c'est probablement une des parties du Lore que j'apprécie le plus ( une des meilleures suite de quêtes restera toujours pour moi celle avec la gamine à Drustvar ) . Parfois j'aimerai qu'ils aillent plus loin dans cette direction, mais ça ne serait pas cohérent avec le reste de l'univers qui est plus tourné vers la fantaisie héroïque. ^^'
Perso', j'aime bien. Après, je sais bien que ce n'est probablement pas la tasse de thé de certains et qu'ils n'aimeront pas ce genre de choses. Mais bon, chacun ses goûts :)
Nek
  • 5 messages

+
+0
En même temps, ils pourront dire le contraire dans un patch et nous dire que ces écrits n'étaient que le point de vue de Firim.

Ils ont osé le faire pour l'ensemble de Warcraft Chronicles, on est plus à ça prêt.

Bordel, j'aime encore ce jeu, mais coté écriture c'est devenu vraiment n'importe quoi :'(
Azrathukad
  • 456 messages

+
+3
Ca aurait pu, je sais pas, être un délire à la Jaggalak. Zovaal qui se rend compte qu'en effet tout est imparfait et qu'en dehors du realm de la Mort, c'est le désequilibre totale entre les autres forces: la Lumière et le Vide qui sont démesurément plus puissants au point de surpasser les First ones en premier, et du coup dans sa logique tordue il veut régner sur tout les realms pour y créer l'ordre et la perfection à son image, avant qu'en effet tout ce bordel cosmique déborde et pète.

Mais non, c'est juste un gros fils de pute depuis le jour où il est apparut, et il fait ça parce qu'il est MESSON, et C BIEN DE FAIRE D TRUKS DE MESSONS.


La différence entre lui et Melkor, c'est que Melkor donnait du sens à tout ce qu'il avait fait, de sa trahison au sein des Ainur, jusqu'à son soulèvement contre l'Omniscient. Car pour lui quel intérêt d'être juste un observateur et pas juste agir pour contribuer ? Et c'est ça le hic, si ton méchant a juste aucune histoire, et dont le peu qu'on sait de lui se résume à trois ligne...

"Zovaal, le premier arbitre, qui tente d'obtenir plus de pouvoirs, il se fait bannir, mais depuis sa prison il fermente un complot universelle pour juste être libre et faire des trucs de méchants. Alors il va dans le realm des omni-dieux pour lier tout les realms depuis l'ombreterre et devenir le maître absolu"

Bah c'est juste nul. Sargeras c'est peut-être sur trois lignes, mais lui au moins, il a du contexte dans son histoire: on sait pourquoi il a pété les plombs, qu'il en a chier toute sa putain de vie, et que ce qu'il fait est peut-être nécessaire pour empêcher une corruption insoluble de tout engloutir. Alors il va se servir des démons pour arriver à son objectif, et s'en débarasser dès lors qu'il aura le Panthéon et Azeroth sous sa tutelle.


Définitivement cette extension prouve qu'en interne y a aucune relecture, c'est juste un brouillon que tu envois le jour de ta rédaction d'école sans revoir ton papier ni même vérifier la cohérence.



Merci Danuser pour cette narration et de dépeindre des personnages aussi intriguants que charismatiques.
Mk-Rokudô
  • 480 messages

+
+1
@Azrathukad De souvenir ( ça fait malheureusement très longtemps que je n'ai pas lu le Silmarilion, désolé ), Melkor était surtout arrogant, rejetant les créations qui n'étaient pas de lui, corrompant et "améliorant" à son image les créations de ses semblables ( les Maiars comme Sauron, les Balrogs, ... )... dans le but de dominer totalement la création. Je sais pas, j'ai l'impression qu'on peut faire un parallèle avec Zovaal, qu'ils sont assez identiques dans leur approche et leurs origines tous les deux... après je ne me base que sur mes souvenirs, donc c'est assez compliqué... ( Tu me donnes envie de le relire, petit saligaud que tu es ! Et tu as bien raison, Tolkien c'est la vie ! ^^ )

Après je ne trouve pas que Zovaal soit si générique que ça... pas que je ne comprends pas ce que tu veux dire, mais... c'est compliqué, je trouve qu'il a des aspects intéressants qui viennent de son côté Luciférien, mais aussi des moins intéressants qui viennent de ce même aspect... En gros, dans son arrogance et son orgueil il a jugé la création imparfaite et s'est rebellé, il a dénaturé et détourné les créations de ses frères ( kyrians -> antreliges, par exemple ), brisé le cycle, etc... le tout pour accéder à l'un des noyaux du monde afin de l'altérer ( et que cette altération se répercute sur les autres noyaux ) à son image et dominer la création dans son entièreté pour atteindre son idée de la perfection et devenir une sorte de Dieu en lieu et place de ses créateurs.

Après, ce n'est pas la partie sur Zovaal qui m'intéresse dans ces écrits, je dois l'avouer. Mais plutôt celle relatant le fait que chaque force cosmique possède possiblement un "noyau", un Sépulcre semblable à celui situé dans le domaine de la mort, où toutes les composantes de ces forces y trouvent leur origine.
La possibilité évoquée que l'action de Zovaal ait pu se répercuter sur un ou plusieurs de ces noyaux me paraît assez importante à noter : il y a probablement une conséquence résultante de tout cela ! Maintenant, qu'est ce que ça sera et quelle sera son importance, ça.... j'espère juste que ça ne sera pas un énième truc foutu au placard comme on a pu avoir avec certains personnages que je ne nommerai pas ( *tousse* Tyrande... *tousse* ) ...

Edit : désolé, si mes propos semblent décousus ou difficiles à suivre, j'écris alors que je suis assez fatigué, ça n'aide pas forcément à être compréhensible ^^"
seathiel
  • 242 messages

+
+0
Citation de Mk-Rokudô j'espère juste que ça ne sera pas un énième truc foutu au placard comme on a pu avoir avec certains personnages que je ne nommerai pas ( *tousse* Tyrande... *tousse* ) ...


Elle peut bien y rester dans sont placard la centenaire
wanabee96
  • 1383 messages

+
+1
Citation de ShepardJ'ai du mal à saisir l'intérêt de tout ce blabla. Cela extrapole beaucoup trop à mon goût pour qu'on en tire quelque chose de concret.

Je ne sais pas si ils vont en sortir un, mais en général une confusion ou un manque de précision sur le lore en jeu ça finit dans un bouquin.
Thoridin
  • 1048 messages

+
+0
Bon clairement les histoires cosmiques ça n’a jamais été mon délire. On fait copain-copain avec des Titans et des Éternels. On va bientôt aller un cran encore au dessus en se rendant dans le lieu qui a servi à créer ces Éternels (entres autres), et on apprend qu’il existe 5 autres lieux comme celui-là. Et sans doute quelque chose encore (encore !) un cran au-dessus.
Pour moi, ce sont des choses qui auraient dû rester mystérieuses et inaccessibles, tous comme c’était le cas pour les Titans au début de WoW.
Si ça plait tant à Blizz de développer la cosmogonie de leur univers, pourquoi ne pas faire ça uniquement dans un bouquin lié à cela.

Car en jeu, je ne peux pas m’empêcher de me demander : MAIS QU’EST CE QUE MON PERSO VIENT FAIRE DANS TOUT CE BAZARD ??

Sans rire, ça devrait pas être notre rôle de tuer des Titans, des Éternels et de réparer l’univers tout entier x)
Svp Blizzard, j’aimerais retourner sur du contenu plus terre à terre.

Ajouter votre réaction

Afin de poster une réaction, vous devez être connecté !

Connexion
Inscription

Retour aux news